Christiane Boyer, magnétiseuse énergéticienne

Les pouvoirs de la gratitude
03/04/17

la-puissance-de-la-gratitude
 
La gratitude est différente du remerciement. C'est une émotion bénéfique que vous pouvez apprendre à développer afin de vous adapter le mieux possible aux situations difficiles.

Cette émotion est mêlée de joie et de surprise face à quelque chose qui nous fait du bien. Souvent, elle passe inaperçue car nous avons tendance à fonctionner par habitude et en arrivons à ne plus remarquer le positif tellement nous nous concentrons sur ce qui va mal.

La gratitude consiste à porter notre attention vers les aspects satisfaisants du quotidien.
 
Ce n’est pas toujours simple. Mais, avez-vous appris à marcher, lire, écrire... en un jour ? Comme tout apprentissage, il faut débuter, se fixer un objectif à atteindre,  être régulier et persévérant.
 
La gratitude est bonne pour la santé mentale et physique et réduit le stress chronique. Elle génère un soutien social : on a la sensation d’être plus proche des autres, mieux entouré, de renforcer les relations, ce qui crée un sentiment de  protection essentiel.
 
Par ailleurs, quand on prend conscience de nos ruminations (pensées négatives) et que l'on réoriente l’attention vers d’autres aspects positifs du quotidien, on favorise notre sommeil.
 
Le carnet de gratitude
 
Le conseil souvent donné est de remplir le carnet tous les jours. D'après la recherche scientifique, le faire 4 fois par semaine est suffisant pour en  ressentir les premiers effets. Il est cependant nécessaire de le faire 3 semaines d'affilé car elles correspondent au minimum requis pour prendre une habitude. Il est donc fort probable que vous preniez le pli définitivement.
 
Avant d'écrire, entrez en contact avec le sentiment de plein, d’abondance que vous avez dans votre vie. Le plein, ce sont toutes ces raisons qui peuvent faire que vous éprouviez de la gratitude dans votre vie personnelle et professionnelle, toutes les choses et tous les gens que vous appréciez et qui font que vous vous sentez riche à l’intérieur.
 
La question à vous poser est la suivante :

De quoi suis-je reconnaissant ou pour quoi puis-je éprouver de la gratitude ?

Inscrivez la date et ce qu’il vous est arrivé de bien, les choses agréables que vous avez senties, vues, entendues, goûtées, où touchées, tout bien-être que vous avez pu ressentir. Rien n'est insignifiant. Même les jours "les plus sombres", vous trouverez toujours des aspects positifs que vous n'aurez pas remarqué d'un prime abord. Rien que le fait de jouir de vos 5 sens par exemple, de penser aux personnes que vous aimez...

Pendant ces trois à cinq minutes, remplissez-vous de tout ce que sous appréciez dans votre vie. Bien sûr, ce qui ne va pas est toujours là et vient plus facilement à l’esprit. Mais pendant ces quelques minutes, ces éléments n’ont pas leur place.

Lorsque vous ne ressentirez pas l'émotion de gratitude en écrivant, prenez le temps de relire ce que vous venez d'écrire dans votre carnet, voire de remonter quelques jours en arrière. Vous ressentirez alors une belle émotion de gratitude grandir au fond de vous, dans votre cœur.

A d'autres moments également, prenez votre carnet de gratitude et relisez des passages. Cela vous remémorera les moments agréables et vous vous surprendrez à sourire...


Mon parcours professionnel
01/02/2017

fleur de vie 1.jpg

Octobre 2006, je croise quelqu'un dans la rue qui me dit "Tu peux aider. Pose tes mains sur ton mari, tes enfants... Tu verras." Mon 1er réflexe est de ne pas y croire. Environ un mois plus tard, je  rencontre de nouveau la même personne. Elle me redit la même chose. Je suis sceptique.

Un matin, mon mari se réveille avec une violente douleur au coude. Spontanément, je pose une main. Et là, il sent la douleur remonter le long du bras, puis de la main, et enfin disparaître par le bout de ses doigts.

Voilà comment tout a commencé.

Vivement intéressée par ce phénomène, j'ai commencé à œuvrer sur les membres de ma famille et mes amis mais je manquais de méthodologie et pratique.

Alors, j'ai commencé à lire, j'ai cherché à comprendre, à apprendre, et j'ai suivi différentes formations :
  • Reiki niveaux 1, 2, 3 et la maîtrise
  • Géobiologie
  • magnétisme
  • lithothérapie énergétique
  • Thérapies énergétiques Atlantes et Lémuriennes
  • Reconnecter les filaments de lumière
Aujourd'hui, les formations suivies me permettent d'aller plus loin dans mes séances de thérapie énergétique, j'apprends à vivre en harmonie grâce au développement personnel et m'épanouis dans mon activité de thérapeute.


A propos du bonheur
01/10/2016

Les-choses-ne-changent-pas.Tu-changes-ta-facon-de-les-regarder-c-est-tout_imageWidth540.jpg
 
Certains possèdent  tout ce qu'ils veulent et ne sont pas heureux, d'autres n'ont presque rien et ont toujours le sourire.

Nous courons après le bonheur persuadés que la réussite de nos objectifs (maison,  voiture,  vêtement dernier cri, ordinateur...)  va nous le procurer. Une fois le but atteint, la  sensation de bonheur passe extrêmement vite. Et nous nous refixons un nouvel objectif dans l'espoir, toujours, d'atteindre le bonheur. Et si nous prenions conscience que tout cela ne nous rend pas plus heureux. Comment y remédier ?

Tout simplement parce que le bonheur est un état d'esprit. Pour y parvenir, il est important d'accepter que :
 
  • Vous ne pouvez pas tout contrôler. Certaines choses ne sont pas comme vous le souhaitez. Acceptez  que d'autres n'aient pas le même point de vue que vous et agissent différemment.
  •  Votre vie n'est pas telle que vous la conceviez. Cela ne signifie pas que vous n'accéderez pas à vos objectifs où que vous ne pouvez pas être heureux tel que vous êtes. 
  • Vous rencontrez des obstacles. La vie est ainsi faite. Ne vous focalisez pas sur vos "échecs", vos "problèmes" , ne passez pas votre temps à vous plaindre et voir uniquement le négatif. Portez toute votre attention sur vos réussites.
  •  Quelqu'un a une vie meilleure que la vôtre. C'est ce que vous croyez. En êtes-vous sûrs ? Un des secrets du bonheur est d'arrêter de se comparer aux autres. 
  • Acceptez le déroulement de la vie comme il se présente.  Personne ne sait ce que le futur lui réserve. Vivez pleinement le moment présent. Ayez de la gratitude pour les "petits bonheurs" qui se présentent : un sourire, une sortie avec des amis, un bon repas, le chant d'un oiseau, une fleur, le fait de marcher...
  •  Tout ne se produit pas au moment espéré.  Vous n'êtes pas satisfait de votre parcours. Ayez foi en votre histoire, rien n'est terminé, tout est à construire, minute après minute, heure après heure, jour près jour. 
  • Vous avez fait des erreurs. Vous en ferez d'autres. Ne les regrettez pas. Elles font partie de votre apprentissage et de vos expériences de vie.
  •  Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde. N'ayez pas peur du jugement, restez vous même. Apprenez à dire non lorsque vous avez prévu autre chose ou tout simplement si vous n'en avez pas envie. Ne culpabilisez pas. 
  • Laisser se produire ce qui est inéluctable. Vouloir contrôler n'empêche pas l'évènement de se produire. Acceptez et vivez l'émotion dans votre corps sans la rejeter. Une fois la réaction passée, si cela est possible, mettez une action juste en place. Puis détachez-vous du résultat, vous vous sentirez libéré.
  •  Laisser la porte ouverte aux possibilités. Fixez-vous des objectifs et faites de votre mieux pour les réaliser. Vous les réussissez, c'est super. Tout semble se mettre en travers, et ils ne se réalisent pas. Ce n'est pas grave, passez à autre chose car ce n'était peut-être pas pour vous.


Questions/Réponses
Le 03 septembre 2016

questions.jpg
Comment vous démarquez-vous de vos concurrents ?

Lors de chaque séance, je prends le temps nécessaire pour discuter de la situation du patient, de ses demandes et de ses besoins.
En fonction de ces derniers, le soin peut s'étendre sur un ou plusieurs rendez-vous, avec un intervalle de 3 à 4 semaines pour permettre au patient de s'adapter aux changements positifs apportés.
J'associe une partie coaching.  Dans certains cas, je propose de pratiquer en complément de petits exercices simples pour accompagner la guérison.
 
Quelle est la question que vos clients vous posent le plus souvent ? Que leur répondez-vous ?

Ils me demandent : Pouvez-vous me guérir ?  
Je leur réponds : Votre rétablissement ne dépend pas seulement de moi. L'énergie du magnétisme agit comme un catalyseur en générant une réaction chimique interne de votre corps. Elle va améliorer votre état ou vous guider vers la guérison.
Qu'il s'agisse d'un professeur,  chirurgien,  médecin, acupuncteur, naturopathe, magnétiseur... personne ne peut affirmer à 100%  la guérison d'un patient. Que ce soit  grave ou bénin.
Tout peut arriver. Des personnes condamnées obtiennent inexplicablement  une guérison, qu'il s'agisse de médecine allopathique ou de soins hors d'un cadre réglementé.
 
Pour quelles raisons avez-vous choisi votre métier ?

Je ne l'ai pas choisi.
Il s'est présenté à moi naturellement. C'était une évidence.
 
Continuez-vous, de quelque manière que ce soit, à vous informer et/ou apprendre sur les innovations dans votre secteur professionnel ?
 
Chaque année, je m'inscris à de nouvelles formations, j'apprends, expérimente de nouvelles techniques, et échange avec des thérapeutes. Ainsi, cette année, j'ai suivi une formation de soins atlantes et lémuriens.


Comment soulager son corps soumis à station debout prolongée au travail ?
Le 24 mai 2016


arbre.jpeg                                     zhuangmai1c.jpg 
 

La posture de "l'arbre" en Qi Gong, effectuée avec relâchement, permet de détendre le corps.
Pendant la pratique, il est important de répartir également le poids de votre corps sur les pieds, d'aligner vos bras le long du corps et de porter votre regard loin devant vous. Ne restez pas complètement immobile, ne  cherchez pas non plus à bouger. Laissez faire votre corps. De petits mouvements spontanés vont se produire au rythme de votre respiration.

En position debout :
  • les pieds, parallèles , écartés de la largeur des épaules, poids dans les talons, sont posés fermement au sol
  • Les genoux, légèrement pliés, ne dépassent pas les orteils  
  • Les hanches sont relâchées en descendant légèrement le bassin
  • Hausser les épaules et les laisser retomber en expirant profondément
  • Relâcher les lombaires par un mouvement de rétroversion, bassin vers l'avant, lombaires arrondies
  • Rentrer légèrement la poitrine
  • Les bras, légèrement écartés, pendent souplement  de chaque côté du corps. (Variante de l'arbre : dans ce cas, relever les bras comme si vous enserriez un arbre)
  • La tête est comme suspendue par un fil. Vous avez l'impression de grandir
  • Reculer légèrement le menton (calme la respiration)
  • La respiration est naturelle
Cette posture permet d'apprendre à connaître son corps, à relaxer chaque partie de l'organisme. N'hésitez pas à vous entraîner, à prendre des cours de Qi Gong ou venir me voir.

Une fois assimilée, cette position peut être pratiquée facilement et quotidiennement. Elle étire et relâche l'axe vertébral, relâche les tensions musculaires, crée une ouverture respiratoire, apaise le mental et les émotions, développe l'attention, et permet d'être présent à son corps. Elle a également un caractère thérapeutique. En effet, elle augmente l'immunité, tonifie, harmonise, revitalise, équilibre l'organisme, évacue les tensions et blocages, contribue à soigner l'anxiété, l'insomnie...

La description  de l'arbre en Qi Gong est ici simplifiée. Vous la trouverez en détail sur internet ou You tube.
 
 
Comment palier à la position assise prolongée
Le 20 avril 2016

bonne-posture-assise.jpg

Savez-vous que rester en position assise, trop longtemps journellement,  génère une contraction et une mauvaise irrigation des muscles ainsi qu'une pression continue sur les disques de la colonne vertébrale. Elle ralentit l'activité cardiovasculaire  et comprime les vaisseaux sanguins. Cette absence de mouvement  favorise l'apparition des maladies cardiovasculaires, cancer et diabète de type 2.

Comment se protéger de ces effets néfastes ? Toutes les heures, levez-vous , marchez pendant 2 minutes, descendez ou montez quelques marches, allez prendre l'air, un café, un thé... En bref, bougez comme vous le sentez de manière à réactiver l'ensemble de votre corps : muscles, squelette, circulation sanguine, cœur, poumons...

N'oubliez pas également d'effectuer une activité physique, qui vous plait, au cours de  la semaine. Elle complètera le manque d'exercice lié à votre sédentarité quotidienne, vous apportera confort, bien-être, et diminuera les problématiques liées à la position assise prolongée.
 
 
Ecoutez votre corps, il vous parle
Le 06 avril 2016

Actualités.jpg
 
Ecoutez votre corps, il vous parle.

Vous souhaitez , par exemple, exercer une activité physique.  Il est très  important de la choisir selon votre envie réelle. Souvent, le choix se fait par obligation, selon des critères de société,  pour faire plaisir à autrui, ou encore parce que vous croyez que c'est le meilleur pour vous maintenir en forme...

Vous êtes alors en désaccord avec vous-même car vous vous éloignez de votre envie réelle.
Comment écouter  votre corps attentivement :
Dans un endroit calme, respirez profondément , sans forcer, pendant 2 ou 3 minutes. Portez votre attention sur l'inspir/expir, sur l'air qui entre et sort par vos narines. Une détente va s'installer.

A ce moment là, posez-vous la question : "Qu'ai-je vraiment envie de faire ? "

Une pensée ou une image  se montre à vous spontanément. Elle vient de votre cœur, de votre envie profonde et sincère, celle qui vous met en joie.
Soyez à l'écoute de votre corps pour choisir et décider l'activité qui vous rendra heureux(se), stimulera  votre corps et votre conscience.